L’Orchestre Parfum: l’alliance de la musique et du parfum

orchestreparfum

Voilà une initiative, une marque originale: L’Orchestre Parfum, qui a décidé d’allier la musique et le parfum.

Six parfums d’exception, source de six pièces musicales originales.

Avec l’Orchestre Parfum, musique et parfum entrent en correspondance, approfondissant un accord unique, source d’émotion.

L’Orchestre Parfum fait se rencontrer les plus grands parfumeurs et des musiciens exceptionnels et ce depuis presque 3 ans. A chacun des six parfums, un morceau de musique est créé dans un même élan pour une osmose parfaite. Un vrai travail donc d’accord entre odeurs et sons.

Ces parfums unisexes, il faut le noter, sont conçus à la main par les plus grands artisans, parfumeurs, avant qu’un musicien renommé ne compose un morceau, inspiré par chaque fragrance.

Nouvelles notes, nouveaux accords, nouvelles harmonies : Thé Darbouka, Cuir Kora, Encens Asakusa, Flamenco Néroli, Rose Trombone, et le dernier né Piano Santal sont là pour émouvoir nos sens. Que vous soyez fans de rock, de soul ou de sonorités atypiques, vous trouverez votre bonheur dans la gamme des six parfums.

orchestreparfum03

Si le parfum est capable de nous procurer de belles émotions, la musique aussi !

– Encens Asakusa nous plonge dans l’atmosphère mystique d’un temple japonais, associé au son du koto et aux effluves de la myrrhe et de l’iris grâce à un thème joué par Fumie Hihara

– Flamenco Néroli, le plus frais des six parfums, dévoile le pétillant du néroli et de la bergamote sur le tempo vibrant du flamenco interprété par Mathias Berchadsky.

– Rose Trombone nous transporte dans l’atmosphère sombre et sensuelle d’un club de jazz, avec une rose aux facettes d’aldéhydes, de bois et de rhum qui se fond à merveille dans le thème de cuivres composé par Nicolas Benedetti.

– Cuir Kora nous invite à l’évasion avec le son délicat du kora, un instrument de musique à cordes pincées, provenant d’Afrique de l’Ouest et interprété par Cheikh Diallo en personne.

– Thé Darbouka nous emporte dans le désert du Sahara, sur le rythme du darbouka, un instrument à percussion. C’est un thé original aux accents d’épices et de bois avec des effets de foin sec et mousse magnifié par le jeu de darbouka de Nicolas Leroy.

Et le dernier Piano Santal incarne un rêve blanc et boisé, comme si on s’endormait dans un piano entouré d’effluves de draps blancs et de peau somnolente, le tout mis en musique par le piano d’Edouard Ferlet.

Si les parfums sont livrés sous forme de jolis flacons on note aussi l’effort sur la musique avec un beau vinyle qui ira parfaitement dans une collection.

Avec l’Orchestre parfum nous nous sommes laissés transporter pour un délicieux moment olfactif et sonore. Une très belle découverte. On vous laisse avec une petite vidéo présentant le concept.

Recommended Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search